top of page
  • Photo du rédacteurLyse Coupey

Dedans? Dehors?

Dernière mise à jour : 5 oct. 2023


Depuis 15 ans que j'œuvre énergétiquement, mes connaissances, mes compréhensions évoluent et pourtant, me reviennent régulièrement les mêmes questions : qu'est-ce qui vient de l'intérieur de moi et qu'est-ce qui vient de l'extérieur de moi? Qu'est-ce que je crée au dedans et qu'est-ce que je laisse exister à l'extérieur de moi?


Depuis la nuit des temps, l'Homme invente des entités extérieures à lui qu'il adore (Dieux...) afin de tenir la splendeur de qui il est à distance. Il se met ainsi en place une vie de souffrance, comme un leg de notre culture judéo-chrétienne, et reste prisonnier de la peur d'assumer sa propre divinité, associant ces même peurs au"diable" qu'il va "tirer par la queue", à "l'enfer" qu'il traverse parfois... . Pourtant out ce qui est dehors est dedans, on commence à l'admettre, à pouvoir le prouver même!

Ainsi, le mythe de l'ange déchu ne serait que la représentation de notre peur du contact sublime... avec nous-même, tout comme les mythes créateurs représentent nos propres conflits intérieurs.


Quand je fais des soins énergétique informés, des mots/messages "intuitions", le plus souvent symboliques, me viennent lorsque des énergies denses se transforment sous mes mains : il est parfois question de présence ou d'entité, d'implants ou de kyste (énergétique)... et régulièrement, j'ai besoin de revenir à une compréhension simple, concrète de ce qui se passe en nous : qu'est-ce qui vient de moi et qu'est-ce qui me viendrait de l'extérieur, de "forces occultes", de "puissances de l'ombre"?

Ainsi des formes pensées restent des pensées qui, à force de nous visiter, prennent forme, se matérialisent (on le sait désormais notre pensée crée la matière). L'entité est une "chose", un "objet" énergétique qui, issu du mental, en devient une construction basée sur des mémoires, qui nous pousse à agir de telle ou telle façon : une programmation émotionnelle. Les implants, mis en place par les "forces de l'ombre", représentent des blessures anciennes qui ont déclenché des émotions de basses fréquences (colère, rancœur, tristesse, peur...) et qui, au fil du temps, se sont cristallisées/installées en nous au point de nous conditionner à montrer, exprimer certaines attitudes .

Je ne rejette pas l'existence de "puissances" extérieures à moi puisque je peux appeler les forces de lumière pour faire mes soins et j'aime croire que je suis guidée, accompagnée, protégée. Pourtant je sais aussi que je suis mon propre guide, que tout est en moi, que j'ai toute les réponses, pour peu que je sache être à l'écoute de moi-même, de mes sentis, ressentis et/ou communiquer avec mon âme. Alors où est la limite entre la réalité et mon imagination? La limite entre ce qui relève de moi, de la compréhension de mon fonctionnement singulier et ce qui est extérieur à moi et m'impacterait (sans pour autant que je subisse ou en soit victime attention!)?


Cette réflexion est très mentale, oui effectivement. C'est lui qui a besoin de "savoir", je vous l'accorde, mais quand même... Je me demande...

Ah, ce mental qui pose des questions et a besoin de réponses, qui a besoin de savoir et de contrôler alors que les énergies nous poussent vers plus d'intériorité, plus de profondeur... plus de coeur. Chercher à définir c'est en réalité condamner à "n'être que", c'est limiter et c'est séparer. La réalité est holographique et tout/le TOUT se retrouve en tout. Il n'est plus temps de différencier mais plutôt de rapprocher pour cheminer en confiance et en conscience vers l'Unité retrouvée : tout un programme!

Ce qui est sûr c'est que plus je me pose en moi et touche à l'essentiel de mon être, plus je me sens en sécurité et ressens cette reliance au grand TOUT, quelque chose comme une fusion, une unité, en tout cas un état certain de non-dualité très apaisant!


36 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'autre

Je ne suis pas d'accord avec toi Il existe autre chose que danser et tourner sur soi-même, Ce n'est qu'une étape. Tant que tu n'as pas pris les mains d'un autre dans les tiennes, Tant que tu n'as pas

1 Comment


Catherine O'live
Catherine O'live
Jun 15, 2023

Qu'est-ce qui vient de moi, quel est ce jeu d'interactions entre ce que je crée et ce qui est extérieur à moi? Le chèvrefeuille qui embaume tout mon jardin et pénètre ma maison, l'ami décédé dont la lumière est venue me visiter un soir de détresse, les ondes... ulations de la Terre qui me faisaient danser en terre sauvage, et que je commence à percevoir maintenant un peu plus souvent, même ici, en terre moins sauvage, la joie d'un Amour conscient, les Âmis les Âmies dont le réseau ne cesse de croître autour de moi, les pulsations des arbres,... . Qu'est ce qui vient du dedans, qu'est-ce qui vient du dehors ? C'est la toile des mystères qui tissent no…

Like
bottom of page