top of page
  • Photo du rédacteurLyse Coupey

MEME pas PEUR !


La justesse de nos alignements continue, toujours plus en subtilité (ou pas) et l'univers semble conspirer. Il est temps de devenir nous-même (et nous-m'aime), d'assumer la responsabilité des choix de nos âmes et de vivre ce pour quoi nous sommes venus ici bas.

Ca vibre, ça pulse dans mon coeur ? Alors c'est Ok.

Ca vibre, ça pulse dans mon ventre ? Alors c'est Ok.

Peu importe ce que dit ma tête, elle ne fait que réactualiser d'anciennes peurs, de vieilles croyances.

Aujourd'hui, en toute circonstance, j'écoute les murmures de mon cœur, je me laisse toucher par ce que je vis, j'accueille l'intensité et je souris à la vie… je laisse danser mon sourire.


Je sais désormais que :

« Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite. C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraye le plus. Nous nous posons la question : « Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ? »

En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?

Vous êtes un enfant de Dieu.

Vous restreindre, vivre petit ne rend pas service au monde.

L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres. Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus, elle est en chacun de nous et en laissant briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même.

En nous libérant de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autres. »


Ces quelques mots fort inspirants de Marianne Williamson ont parcouru le monde entier puisque, en 1994, pour son discours d’investiture à la Présidence, Nelson Mandela avait choisi de les citer. Et si aujourd'hui nous les manifestions?



19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'autre

Je ne suis pas d'accord avec toi Il existe autre chose que danser et tourner sur soi-même, Ce n'est qu'une étape. Tant que tu n'as pas pris les mains d'un autre dans les tiennes, Tant que tu n'as pas

bottom of page