• Lyse Yesilyurt

Soin énergétique informé et vaccins

Mis à jour : mai 6


Depuis quelques temps, je rencontre, lors des soins que je pratique, des gens qui sont complètement déconnectés de leur âme. C'est assez courant, en réalité, de ne pas être en lien avec son âme, de ne pas savoir/pouvoir communiquer avec elle et on peut agir en ce que certains nomment "la reconnexion d'âme".

Cependant, ce que je constate depuis peu, c'est quelque chose de plus radical, de plus "violent" et c'est, à chaque fois, sur des personnes vaccinées contre la COVID. Loin de moi l'envie de créer une polémique mais plutôt le besoin de comprendre ce qui se passe en nous après une injection.

Alors nous nous sommes posées avec mon amie et partenaire professionnelle Catherine Besenwald, pour tester, expérimenter et canaliser des outils afin de contribuer à minimiser les effets secondaires de ces vaccins.

L'absorption de chimie n'a jamais été propice à un taux vibratoire élevé, on le sait, on s'en doute et nous avons souvent nettoyés, lors de nos soins en présence ou à distance, les réactions des tout jeunes enfants aux vaccins ou les effets secondaires des traitements chimiques lourds (radiothérapie, chimiothérapie...). Le travail ne nous était donc pas totalement étranger.

Ce qu'il en ressort est que les trois vaccins proposés sur le marché français agissent de la même façon sur notre organisme physique/physiologique et l'ensemble de nos corps énergétiques. Les résultats sont toujours identiques mais dans des proportions différentes en fonction du vaccin choisi. C'est l'ARN Messager (ou autre molécule identique) qui agit. Cette nanoparticule, copie d’une portion de l’ADN chargée de transmettre l’information codée à un ou plusieurs gènes pour permettre la synthèse des protéines nécessaire au bon fonctionnement de nos cellules, impacte donc notre ADN! Nous constaterons d’ailleurs que les personnes vaccinées ET les personnes ayant eu la covid présentent les mêmes symptômes : ils reçoivent une information qui les coupe de leur source, de leur chakra couronne « corona ».


Ainsi, les trois vaccins renforcent et stimulent la partie de notre conscience parasitée par nos peurs, nos croyances limitantes, nos conditionnements, nos jugements... C'est-à-dire que ces vaccins semblent créer/libérer des peurs intrinsèques et les nourrir. La chimie qu'ils contiennent ne vibre pas l'amour, la joie, l'harmonie : elle nous en éloigne, déstructurant l'ensemble de nos corps, les fragmentant et créant/amplifiant le sentiment de séparation de soi, de l'autre, semant des peurs qui vont créer des micro tensions dans tout le corps. Le système digestif est impacté (mauvaise digestion des événements vécus, difficulté à élaborer, à tirer des enseignements...), on constate une déconnexion atmique (le lien/la communication avec notre âme est parasitée) et les liquides semblent impactés (eau, sang, lymphe...).Il se crée comme une chape de plomb au-dessus de la personne, une "nébuleuse" qui connecte à l'égrégore de la conscience collective, les y engluant d'une certaine façon, les déconnectant ainsi de leur source et les éloignant de... l'éveil ou du réveil ;-) Les micro stress créés se développeront, à plus ou moins long terme, pour devenir douleurs ou pathologies en tout genre, en fonction de nos fragilités, pour nous offrir toutes sortes de maladies auto-immunes 12 à 18 mois après l'injection!

Si l'on peut déjà nettoyer en énergétique, c'est au niveau informationnel, en nous connectant au champ informationnel (ou quantique) que nous avons, jusqu'à aujourd'hui, obtenu le plus de résultat, avec souvent des découvertes fort troublantes! En effet, en connexion avec le champ informationnel (ou quantique), j’existe ici et maintenant ET en même temps avant et après.

Ce qui est extraordinaire, c'est de constater que, dès que la décision de se faire vacciner est prise, avant même que la vaccination ait eu lieu, nous amenant parfois à travailler sur plusieurs années en amont, voir jusque la petite enfance, et même en psychogénéalogie, alors les résultats sont encore plus probants! Pour évaluer notre travail et l'efficacité des outils/technologies que nous utilisons (rien n'ayant été, bien sûr, scientifiquement prouvé), nous mesurons le taux vibratoire de la personne avant et après le soin (mais tous les soins énergétiques permettent cette augmentation) ainsi que le niveau d'intoxication de l'ensemble des corps de la personne. Ainsi, avec un impact pouvant aller de 60% à plus de 90% (et risque de d'arrêt cardiaque) après la seconde injection, nous réussissons à revenir à 4 ou 5% lorsque nous agissons après l'injection et même 0,1% si nous pouvons agir avant, voir 0% quelques jours après, impliquant que "ça" continue de travailler après le soin!!

Des résultats très encourageants et des possibilités que nous continuons d'explorer pour le mieux-être de chacun.

Gratitude 🙏

208 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout